fbpx

Professeur de français retraité, Jean-Pierre Vazelle partage l’amour de son village, Pailherols, avec qui veut bien le suivre. Emboîtez-lui le pas chaque mardi matin, pendant l’été, pour tout savoir sur les buronniers.

Une opération des cordes vocales a rendu sa voix aussi rocailleuse que le plateau de Pailherols, qu’il chérit tant. Bavard malgré tout, Jean-Pierre Vazelle était un ambassadeur tout désigné pour ce village de 140 habitants, où il a grandi avant de poursuivre sa scolarité à Aurillac, en pension.

Son bac philo en poche, il part étudier les lettres classiques pendant quatre ans à Toulouse et descend dans la rue en mai 68. « De cette expérience a découlé un retour à la ferme, se souvient le septuagénaire, qui monte alors un comité des fêtes pour faire connaître Pailherols. J’ai des souvenirs de bals inoubliables avec les célèbres Clapier et Pierre Bonte ! Avec l’argent récolté, on organisait la Fête des pèlerinages, le dimanche après le 15 août, avec une messe en plein air qui attirait des centaines de personnes. Celle-ci perdure, mais avec une assistance plus restreinte ; en revanche, la Fête des fromages, qui a remplacé la foire traditionnelle du 1er juin, draine encore des milliers de personnes. »

Jean-Pierre Vazelle accepte rapidement un remplacement en tant qu’enseignant à Aurillac, puis à Murat, tout en entretenant un rapport particulier avec le Carladès et l’occitan, qu’il apprend et qu’il enseigne, notamment à ses trois enfants. « C’est une région magnifique dont j’aime défendre l’identité, l’esprit particulier. Ses paysages m’enchantent, on peut marcher des kilomètres sans toucher le goudron. »

Un défenseur des burons et de l’occitan

Il hérite de la maison de ses grands-parents, qu’il restaure avec son épouse pour y vivre. « C’est un hameau avec deux maisons, le plus haut de Pailherols, avant la montagne ». La demeure de ses parents est quant à elle devenue un gîte. Et certains de ses locataires ont le privilège de visiter le buron familial. « J’adore faire découvrir ce patrimoine, expliquer la vie des buronniers. Il y en avait plus de mille et il n’y en a plus aucun en activité », regrette-t-il, comme il déplore que l’occitan ne soit guère pratiqué. Sceptique au départ sur l’œuvre contemporaine de Camille Henrot, « Ma Montagne », qui rend hommage aux buronniers le long d’un sentier, il se l’est appropriée à force de l’expliquer aux visiteurs. « J’ai même écrit le texte de l’audioguide, précise Jean-Pierre Vazelle, qui propose en tant qu’ambassadeur une balade gratuite autour de Pailherols avec son fils. Elle dure deux heures officiellement, parfois quatre ! »

visite de pailherols

Coups de cœur :

  • Pailherols : « C’est un village convivial et très vivant, même l’hiver, grâce aux deux hôtels de l’Auberge des montagnes et aux gîtes communaux. On peut y louer des skis de fond, des raquettes et y pratiquer de superbes randonnées, notamment jusqu’au Plomb du Cantal. »
  • Le buron de Bânes : « Une merveille reconstruite à l’identique avec tout le confort moderne, accessible facilement par un beau sentier et, à la clé, un panorama à 360°. »
auteur

par Catherine Levesque
le 02 août 2022

Virginie - 5 août 2022

Merci pour votre message et pour Jean Pierre !

Denyse - 3 août 2022

Jean-Pierre, un HUMAIN comme il en existe peu.... un ami très cher et un être très cultivé, sous son air un peu "bourru", un père extraordinaire eu un AMI pour toujours, j'espère.... Avec Mille poutous, quand tu veux tu m'apprends a écrire notre"patois"... A voir avec la Mairie de Vic ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FAQ
Météo
Du jour picto picto 18.8° picto 5.5km/h
12/08 picto picto 18.3° picto 3.6km/h
13/08 picto picto 19.2° picto 4.4km/h
14/08 picto 17.2° picto 1.0km/h
15/08 picto picto 15.0° picto 4.3km/h

Webcams Le Lioran