fbpx

Envie de tutoyer les cimes du Massif cantalien, d’arpenter plusieurs jours durant les monts du Cantal ? Tenter l’aventure de l’itinérance sur le plus grand volcan d’Europe comblera tout randonneur passionné de nature et de grands espaces. Voici nos plus beaux itinéraires et nos conseils pour un séjour rando réussi dans le Cantal, de deux jours à une semaine, en gîte ou en bivouac.

Vous aimez marcher. L’itinérance vous tente. Vous rêvez d’arpenter les crêtes des volcans d’Auvergne. Ce rêve est à portée de bâtons ! Au sud de l’Auvergne et au cœur du parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, le Cantal est un territoire de moyenne montagne particulièrement propice aux randonnées itinérantes.

Les Monts du cantal Parc des Volcans d'Auvergne

Dominés par le Plomb du Cantal (1 855 m), les paysages demeurent sauvages et variés : pics, monts, planèzes, denses forêts, vertes estives, cirques isolés rivières, gorges, cascades… Labellisé Grand Site de France, le Puy Mary (1 785 m) constitue son sommet emblématique et offre des panoramas vertigineux. Le dessinateur Etienne Davodeau les a particulièrement bien décrits dans sa bande-dessinée Le Droit du sol.

3 sentiers de grande randonnée (GR) passent par le Carladès et sont praticables de mi-mai à mi-novembre :

le GR400 des Monts du Cantal serpente sur les flancs du volcan cantalien ;

le GR465 (de Murat à Conques passe par le Plomb du Cantal, Pailherols et Raulhac (132 km) ;

la Via Arverna, variante du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, de Clermont à Cahors – 20 étapes de 520 km, qui traverse les monts du Cantal pour redescendre la vallée de la Cère jusqu’aux portes du Lot.

Balisés rouge et blanc dans les deux sens, les GR® sont indiqués sur les TopoGuides et les cartes IGN au 1:25 000. Ces « cartes au trésor qui nous révèlent les chemins de traverse », selon l’expression d’un grand marcheur, Sylvain Tesson.

N’hésitez pas à demander conseil à l’office de tourisme du Carladès, qui vend les topoguides et vous renseignera sur les hébergements.

Le GR400 pour faire le tour des monts du Cantal

Cet itinéraire emblématique évolue sur 140 km entre 750 et 1855 mètres d’altitude. Il est accessible à tout bon randonneur, qui devra compter avec quelques fortes pentes et passages techniques (dénivelé cumulé de 4 635 mètres). L’avantage du GR400, c’est que les marcheurs moins aguerris peuvent l’emprunter sur 2 jours comme sur une semaine, grâce à ses 5 boucles distinctes de 20 à 45 kilomètres.

Plusieurs départs sont possibles. Par exemple : col de Prat de Bouc, col de Légal, Albepierre-Bredons, Murat, station du Lioran, Le Claux, col d’Eylac, Laveissière, Le Falgoux, Le Fau, Mandailles, Récusset, Thiézac.

Un service de portage des bagages est proposé par La Malle postale.

Si vous ne souhaitez en parcourir qu’un tronçon sur 2 jours, nous vous suggérons la boucle de la vallée de la Cère (39km). A partir du Lioran (accessible en train), elle offre un beau point de vue sur le spectaculaire puy Griou (1 690 m) et pénètre dans Thiézac. Elle revient ensuite par le Plomb du Cantal. Vous pouvez être hébergé au gîte de Lafon.

Le coup de cœur d’Yves Perez, accompagnateur en montagne 

« Sur 2 jours, sans se presser. Je recommande de partir de Murat pour monter à Prat-de-Bouc et redescendre au Lioran, via le Plomb du Cantal et le puy du Rocher. Attention au passage délicat avec des échelle d’accès scellées dans la roche. Passez la nuit au gîte du Bufadou puis poursuivez la boucle sur le GR400 pour revenir à Murat. »

Sur le GR400 dans le Cantal au printemps

Le film « Antoinette dans les Cévennes » vous a donné envie de randonner avec un âne bâté ? Plusieurs prestataires proposent différentes formules autour du Lioran, du Puy Mary, et sur la Via Arverna. Vous pouvez contacter notamment Batifol’ânes pour plus d’informations.

GR® 465 : du volcan cantalien à la vallée du Lot

Parcours historique entre deux chemins jacquaires, la Via Averna et la Via Podensis, le GR® 465 (132 km) part de Murat (accessible en train), en plein cœur du parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, poursuit sa course sur les crêtes, sur les plateaux du Carladès, avant de plonger dans les gorges de la Truyère et du Lot, dans l’Aveyron.

Il passe dans le ravissant village de Pailherols, où vous pouvez faire étape au gîte des Flocons verts, sans oublier de vous restaurer à l’Auberge des Montagnes, une excellente table. C’est ici que se déploie un insolite chemin de randonnée de 10 km autour de l’œuvre d’art « Ma montagne ».

Un service de portage des bagages est proposé par La Malle postale.

Le coup de cœur de Patricia

De Pailherols à Murols, une étape entre Carladès cantalien et Carladez aveyronnais. Au départ de ce village de montagne « posé » sur un plateau, elle nous emmène dans de profondes vallées escarpées de l’Aveyron en passant par le village de Mur-de-Barrez. Une étape qui donne simplement envie d’aller plus loin dans son itinérance….

La Via Arverna : de Saint-Jacques-des-Blats à Saint-Jacques-de-Compostelle

Variante du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui relie Le Puy-en-Velay à Conques, la Via Arverna traverse pour sa part les monts du Cantal avant de rejoindre le Lot. Les deux étapes qui traversent la vallée de la Cère (une quarantaine de kilomètres au total) présentent un intéressant patrimoine religieux (superbe croix à découvrir sur la place de l’église, à Saint-Jacques-des-Blats, quartier Saint-Géraud à Aurillac). Le patrimoine local et rural  n’est pas en reste avec le hameau de Niervèze, les incontournables gorges du Pas de Cère.

N’oubliez pas d’admirer les joyaux architecturaux : la chapelle Notre-Dame-de-Consolation, nichée sur les hauteurs de Thiézac, et ses étonnantes peintures du XVIIe siècle ; la maison des Princes de Monaco, à Vic-sur-Cère ; le majestueux château de Pesteils, à Polminhac.

En chemin vers le « Haut Pays des Merveilles » : 3 jours de gîte en gîte dans le Carladès

Cet itinéraire au cœur du Carladès est une bonne manière de goûter à l’itinérance, entre plateaux et sommets, cascades et panoramas, prairies et forêts… Attention, il n’y a pas de balisage spécifique sur le terrain. Utilisez l’application Cirkwi sur votre smartphone pour suivre ce parcours de 46 km.

Libre à vous de démarrer où bon vous semble, mais pensez à réserver votre hébergement. La boucle s’effectue en 3 étapes de randonnée entre Thiézac, Pailherols et Badailhac. Toutes trois sont dotées d’un gîte d’étape d’excellent rapport qualité/prix : le Gîte de Lafon, Les Flocons verts et Les Herbages.

À Thiézac, cernés par les monts du Cantal, vous traverserez des sites géologiques insolites comme la Porte du Lion (une arche naturelle) et le chaos de Casteltinet.

Depuis le puy de Bâne, un formidable panorama s’ouvre sur les monts du Cantal. À l’arrivée à Pailherols, l’œuvre de Camille Henrot, « Ma montagne » et son Vestiaire du berger, méritent qu’on s’y attarde.

Juste avant Raulhac, renommée pour sa tarte à la tome, l’itinéraire fait une incursion dans l’Aveyron. Puis il file vers le plateau de Badailhac avant de redescendre dans la vallée de la Cère.

Nos conseils pour une itinérance réussie

Programmez votre itinéraire (mieux vaut avoir une carte et une boussole pour bien s’orienter, même si les sentiers sont bien balisés) et réservez votre hébergement. Prévoyez des chaussures adaptées, emportez des vêtements imperméables et chauds. Alimentez-vous et hydratez-vous suffisamment.

L’office de tourisme tient à votre disposition une charte de bonne conduite. Restez sur les chemins balisés et respectez les propriétés privées. Les troupeaux sont sensibles au dérangement. Tenez votre chien en laisse et refermez bien les barrières quand vous passez sur des parcelles clôturées. Ne cueillez pas les fleurs et ne laissez rien sur votre passage.

Un bivouac sans couac

Le bivouac est permis dans le parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Sur un terrain privé, il requiert l’autorisation du propriétaire.

Voici les règles à respecter :

  • Plantez votre tente au coucher du soleil et enlevez-la le lendemain au lever du soleil.
  • Ne faites pas de feu.
  • Ne laissez aucun déchet. Ne bivouaquez pas sur les pentes ou les sommets des volcans.

Le spot d’Yves Perez, accompagnateur en montagne : sous le sommet du puy de Peyre Arse, sur une partie herbeuse, pour un lever et un coucher de soleil exceptionnels.

Des burons où loger et où se réfugier

Habitat emblématique des montagnes cantaliennes, le buron désigne un bâtiment en pierre couvert de lauzes ou d’ardoises. Les vachers s’y abritaient et fabriquaient le fromage durant l’estive. Certains ont été transformés en auberges ou en hébergements.

Christian Grégoir, accompagnateur en montagne, conseille plusieurs burons pour passer la nuit lors d’itinérances :

  • le buron d’Eylac
  • la Vacherie de la Tagadure, accessible en prenant la piste depuis le col de La Griffoul et en bifurquant à gauche (infos sur l’ouverture auprès du frère au Buron de Combe de la Saure : 06 19 06 29 54).

Des burons où s’abriter en randonnée :

  • la vacherie d’Encloux, en haut de la vallée de Brezons (dépanne en cas d’orage) ;
  • le buron de Cabrespine, en montant vers le puy Chavaroche ;
  • le buron de Meije Coste, entre Font d’Alagnon et le vol de Rombière ;
  • le buron du col de Cabre, sous le Peyre Arse, dans la haute vallée de la Jordanne ;
  • le buron de Puech Mouriez sur le secteur de Pailherols (renseignements auprès des Flocons Verts : 04 71 47 56 67).
Puy Mary dans le Parc des Volcans d'Auvergne

Dans le Cantal, à chaque saison ses atouts

Si vous aimez herboriser, privilégiez le mois de juin et la première quinzaine de juillet, où les floraisons sont à leur comble. La faune n’est pas en reste, avec l’omniprésence des milans royaux dans le ciel et la visite régulière de majestueux vautours fauves. Guettez le cri rauque du grand corbeau, jamais bien loin !

Le cirque de Chamalières constitue un bon spot pour observer les marmottes, chamois et mouflons, qui fréquentent volontiers les éboulis rocheux des pelouses et des landes à myrtilles du Massif cantalien.

Le début de l’automne est propice à l’écoute du brame du cerf, notamment du côté de l’Élancèze, de la cascade de Faillitoux et du Chaos de Casteltinet. Les forêts aux hêtres vénérables s’empourprent, transformant les paysages en une palette de couleurs flamboyantes. Châtaignes, champignons… la randonnée s’agrémente alors de gourmandes cueillettes !

auteur

par Catherine Levesque
le 27 juin 2022

FAQ
Météo
Du jour picto picto 27.3° picto 9.2km/h
11/08 picto picto 21.9° picto 6.4km/h
12/08 picto picto 22.0° picto 7.4km/h
13/08 picto 21.1° picto 5.5km/h
14/08 picto picto 17.0° picto 7.4km/h

Webcams Le Lioran